Archives de Tag: analyse tactique

Analyse du RB Leipzig : Contrer contre le contre

  • L’équipe d’Hasenhütl joue un football totalement atypique, ultra-vertical
  • Les phases de transition sont au cœur de leur plan de jeu
  • L’équipe défend pour bien contre-attaquer…
  • … Et attaque pour ne pas se faire contrer
DWHGiloWsAAPpyb

Timo Werner, leader offensif d’une équipe explosive

S’il n’est pas rare de voir Hasenhütl adapter son schéma selon les circonstances (433/3412), son système préférentiel reste le 442 classique. Schéma qui devrait être reconduit face à l’OM.

Un système conçu pour défendre en zone, et bien contre-attaquer.

Au delà de cette approche minimaliste, le technicien autrichien a développé un modèle de jeu totalement atypique et très contrariant pour l’adversaire. Lire la suite

Publicités

OM 2-3 OL : Analyse des points faibles défensifs de l’OM

Battu au Velodrome par Lyon, l’OM a payé sa faiblesse face au jeu placé de l’adversaire. Incapable d’empêcher les Lyonnais d’avancer sur le terrain, les Marseillais ont confirmé les limites qui les empêchent de battre les gros jusqu’à présent.

5aaef3d65580f

Adil Rami jouant les pompiers de service après un ballon perdu dans l’axe

Face au jeu de position : un bloc passif et une défense basse

En phase défensive face à l’OL, les Marseillais ont montré des limites, plus ou moins corrélées, sur toutes les lignes de leur bloc.

La première (Germain – Payet) de ce 4-4-2 était assez passive sans le ballon. Il n’y avait pas spécialement de plan pour empêcher Tousart, Marcelo et Morel de profiter du 3 contre 2 naturellement créé par le 4-3-3 lyonnais, pour trouver un homme libre, et ainsi facilement sortir le ballon. Lire la suite

PSG 1-2 Real Madrid : Masterclass défensif de Ramos et Varane

  • Paris a créé une supériorité numérique sur sa relance grâce à Verratti et Motta
  • Paris a créé plusieurs situations d’égalité numérique face aux défenseurs madrilènes
  • Varane et Ramos ont contenu Cavani et Mbappe athlétiquement et techniquement
  • Les défenseurs du Real ont parfaitement géré les situations de déséquilibre
PSG-vs-real-Madrid

Cavani capturé par la charnière Ramos – Varane

Le milieu tournant du PSG / Verratti – Motta face au jeu

Au moment de sortir le ballon, Paris opère avec un milieu « tournant » : Entre Rabiot, Motta et Verratti, 2 joueurs se trouvent plus bas pour créer un surnombre absolu face au pressing adverse (4 joueurs : 2 stoppeurs + 2 milieu décrocheurs).

Le 3e milieu se glisse – en théorie – un cran plus haut, pour être servi dans le dos d’un éventuel cœur du jeu à 2, aspiré par cette sortie de balle. Lire la suite

Chelsea 1 – 1 Barcelone : Le 3-4-3 et Willian contrarient le Barça

  • Le jeu de position catalan totalement a été contenu par l’animation défensive de Chelsea
  • Le Barça de Valverde a connu de gros problèmes structurels pour s’adapter au 3-4-3 de Conte
  • Les phases de transitions ont fait la différence sur les 2 buts…
  • … Et auraient pu coûter plus cher au Barça
Screen-Shot-2018-02-21-at-13.12.55-1

Homme du match, Willian a posé d’énormes problèmes au Barça, par sa qualité et son positionnement

Le jeu de position du Barça totalement contenu

Organisés dans le 3-4-3 qui les a menés au Titre l’an dernier, les Londoniens ont récité la partition défensive qui a fait leur force dans ce système : Un 5-4-1/5-2-3 en zone, qui a totalement annihilé le jeu de position du Barça.

Le Barça était organisé en 4-4-1-1 avec Paulinho et Iniesta en ailiers intérieurs derrière Messi et Suarez, devant un double pivot Busquets – Rakitic. Comme d’habitude, Sergi Roberto et Alba opéraient très haut dans les couloirs pour étirer le bloc adverse.

Avec ses 5 défenseurs, Chelsea était prêt à gérer cette largeur imposée par le Barça : Lire la suite

Real Madrid 0-3 Barcelone : Valverde montre le chemin aux Parisiens

Le Clasico diurne de samedi dernier fut riche en enseignements pour le PSG. Agressif défensivement, le Real s’est heurté à un mur au moment d’attaquer, avant d’être puni en contre. Sur le plan défensif, Valverde a fait ce qu’il fallait, montrant la voie aux Parisiens face au jeu de position vertical du Real.

B9714226103Z.1_20171223132717_000+GVOAD25KH.2-0

Impeccables dans leur placement, Vermaelen et Pique ont su contrôler la profondeur face à la verticalité du Real

Le pressing haut du Real

Fait marquant de la première mi-temps : le Real est allé chercher le Barça très haut dans son camp. Pour empêcher les Catalans d’imposer leur loi dans le camp madrilène, Zidane a déployé un pressing « total » sur le 4-4-2 de Valverde.

Partout sur le terrain, les Madrilènes chargeaient les Catalans en 1 contre 1. Le Real se trouvait ainsi quasiment à 3 contre 3 derrière avec Paulinho – Suarez – Messi face au trident Ramos – Varane – Casemiro. Rapidement, le gardien du Barça Ter Stegen fut le seul homme libre sur la sortie de balle, et le jeu long sa seule option, dans une configuration qui rappelait celle du Barça – Bayern de 2015. Lire la suite

Bayern 1-0 Benfica : Le pressing des Portugais limite le Bayern

Battus 1-0, sur un but encaissé d’entrée, les hommes de Rui Vitória rentrent d’Allemagne encore en vie, et avec la satisfaction d’avoir fait le poids face à l’ogre allemand. En posant de gros problèmes tactiques au Bayern, grâce à un 4-4-2 très bien huilé, les Portugais ont conservé leur chances de qualifications, et auraient même pu espérer mieux.

ruivi

Pizzi – Rui Vitória

Si les Benfiquistes sont parvenus à ramener un bon résultat de l’Allianz Arena, c’est avant tout grâce à leur pressing. En empêchant le Bayern de s’installer dans leur camp, les Portugais ont limité le jeu offensif des Bavarois, avant tout conçu pour faire exploser des bus retranché face à leur propre but.

Incapables de forcer les Lisboètes à ce repli massif, les Bavarois n’ont pas plus su procéder verticalement, face à une équipe ultra-compacte, qui n’a cessé de défendre en avançant grâce à une défense en zone de grande qualité en 4-4-2, dans un style qui rappelle le grand Milan de Sacchi.

Retour sur leur animation défensive dans les 3 tiers du terrain, et analyse de ce que le Bayern peut mieux faire au retour, pour profiter des risques pris audacieusement par les Portugais. Lire la suite

Juve – Bayern (1MT) : La guerre des half-spaces

Le 1/8e de finale le plus attendu a tenu toutes ses promesses, tant au niveau du spectacle que du combat tactique. Auteur d’une grosse performance en première période, le Bayern a récité son plan de jeu. D’abord un pressing efficace bien adapté au plan de jeu offensif de la la Juve. En suite par un jeu de position étouffant, logiquement récompensé par le but de Müller.

bayern-thomas-mueller-center-celebrates-5720-diaporama

La joie des Bavarois après l’ouverture du score du Müller

Le pressing du Bayern face au jeu de position de la Juve

Le Bayern s’est présenté à Turin avec un schéma de pressing adapté à l’animation offensive de la Juve = Un 4-1-4-1, calqué sur le 4-2-3-1/4-2-2-2 de la Juve, avec Lire la suite

Bayer 0–0 Bayern : Le Bayern bloqué par le pressing de Schmidt

En dépit du score nul et vierge sur lequel ils se sont quittés, le Bayer Leverkusen et le Bayern Munich ont offert un spectacle très intéressant dimanche dernier à la BayArena. En allant chercher le Bayern très haut dans son camp, Roger Schmidt a posé de gros problèmes à Pep Guardiola, qui s’était pourtant organisé de manière à casser le pressing du coach allemand.

schmidt

Roger Schmidt / Pep Guardiola

L’organisation du Bayern  

Face au 4-4-2 à plat de Schmidt, Guardiola a également opté pour une défense à 4 (Alaba – Badstuber – Kimmich- Lahm). Devant elle se tenait le double-pivot Xabi Alonso – Vidal. Coman et Robben évoluaient sur chaque aile et Douglas Costa joignait Lewandowski en tant qu’attaquant axial droit, dans une position un peu plus basse (et avec plus de mouvement vers l’extérieur) que le Polonais. Lire la suite

PSG 0-0 R. Madrid : Le Real en contrôle

Malgré un XI décimé par l’absence de 6 titulaires, le Real Madrid a ramené sans encombre un point et une clean sheet du Parc. Les hommes de Rafa Benítez n’ont pas concédé une seule occasion franche au club parisien, grâce à un plan défensif parfaitement exécuté : Un gros pressing dans le camp adverse, mais un risque calculé en appuyant sur certaines limites offensives du PSG.

Soirée compliquée pour Ibra, verrouillé par Varane et Ramos

Soirée compliquée pour Ibra, verrouillé par Varane et Ramos

Le pressing du Real : un bloc haut et compact latéralement

Dès la troisième minute, les merengue se sont créés une des plus belles occasions de la partie. Une séquence de pressing intense – conclue par une attaque verticale – qui permettait de lire le plan de Benítez dans le camp du PSG. Lire la suite

Saint-Etienne 1-4 Nice : L’ambitieux losange niçois

Sensation offensive du début de saison, le GYM de Claude Puel régale en 4-3-1-2. Une jeunesse talentueuse qui s’exprime dans une recette latine qui commence sérieusement à prendre, avec 13 buts en 3 matchs, et la meilleure attaque du championnat. Sortis des méandres de BeIn Max, les Niçois étaient sur Canal dimanche soir. L’occasion de détailler leur ambitieux plan de jeu.

Une jeunesse dorée, encadrée par des cracks vintage en état de grâce, la hype #OGCN2016 n’est pas galvaudée

Une jeunesse dorée, encadrée par des cracks vintage en état de grâce, la hype #OGCN2016 n’est pas galvaudée

4-3(1-2) : Relance Barça

Organisé autour du trident Mendy – Seri – Koziello le Gym se distingue cette année par un football de possession, basé sur le jeu court et la qualité technique de son cœur du jeu. 22 ans et 1m67 de moyenne pour les 3 organisateurs niçois, autour desquels les triangles se dessinent, permettant au ballon de circuler sur la largeur. Lire la suite