PSG : Sergio Ramos peut-il jouer central droit ?

  • Arrivé en star, Sergio Ramos vient fortement concurrencer la charnière Kimpembe – Marquinhos
  • La question de la défense à 3 se pose, alors que l’axe gauche est désormais trusté par 3 joueurs
  • Depuis son passage dans l’axe à Madrid (2011) il n’a quasiment joué qu’axe gauche
  • Analyse des enjeux d’un éventuel changement de côté, et/ou d’une défense à 3
Sergio Ramos, en contrôle face à Griezmann, lors du sacre de 2016

9 saisons quasi-exclusivement central gauche à Madrid

Arrivé au Real en 2005, Sergio Ramos évolue axe gauche depuis 2011, repositionné par Jose Mourinho. Depuis, il n’a joué axe droit que de façon extrêmement épisodique en club.

En stat, depuis septembre 2015, (source wyscout), voilà ce que ça donne :

Lire la suite

City – PSG : Paris doit casser la zone

  • Man City a trouvé son équilibre dans une formule bien définie
  • En ajustant leur pressing, les skyblues ont neutralisé la création et la profondeur parisienne
  • Quels réglages pour leur répondre ?
City en contrôle de l’explosivité d’Mbappe

City s’est trouvé sans ballon

Après des années inégales dans ce registre, Guardiola a finalement trouvé ses hommes et sa formule en ce qui concerne la stricte phase défensive.

Un bloc court, structuré et compact, organisé en 4-4-2.

Lire la suite

Animation défensive de l’Atalanta : Agressivité et densité dans un système atypique

Paulo+Dybala+Jose+Luis+Palomino+Juventus+v+kOM71QEG7LEl

Palomino, central de l’Atalanta au contact de Dybala lors de Juve – Atalanta

  • En phase défensive, Gasperini adopte un système atypique : le 5-2-1-2
  • L’Atalanta défend à mi-chemin entre l’individuelle et la zone
  • Avec la responsabilisation et l’agressivité inhérentes à l’individuelle
  • Et la densité autour du ballon, inhérente à la zone

Dans cet article, nous détaillerons le système et l’animation défensive de l’Atalanta à travers 5 points :

  • Le rôle des attaquants et des milieux axiaux
  • Le rôle des latéraux
  • Le rôle des centraux
  • Les différences entre le bloc médian haut et le bloc médian bas
  • Les approches choisies par ceux qui sont parvenus à les déséquilibrer

Lire la suite

BVB 2–1 PSG (2/2) : Analyse de la transition défensive du PSG

Au-delà de sa pauvreté avec ballon, l’autre aspect important dans l’échec du PSG à l’aller était sa transition défensive. Les Parisiens ont d’abord été pénalisés par leur énorme déchet. Après les ballons perdus, ils ont reculé. Le BVB a pu jouer vers l’avant dans un trop grand confort, et Haland a puni le PSG par 2 fois.

d3d9446802a44259755d38e6d163e820-1582062301

Haland, cauchemar des Parisiens dans cette première manche

343 vs 343 : L’animation défensive du PSG 

Avec ces 2 systèmes similaires, l’enjeu pour Paris défensivement était le même que pour le BVB : contrôler la profondeur sans avoir une supériorité numérique derrière.

Les Parisiens appliquaient une pression « totale » sur la relance du BVB :

  • Les 3 attaquants sur 3 défenseurs
  • Verratti et Gueye en 1v1 face à Witsel et Can, avec une orientation particulièrement « homme » plutôt que « zone » qui a créé un certain appel d’air.

En théorie, le coulissement de la défense devait créer une défense à 4 (les 4 restants, alors que Kurzawa était sorti sur Hakimi (ou Meunier sur Guereiro)) face aux 3 attaquants du BVB. Et donc, une supériorité numérique (+1). En théorie seulement. Lire la suite

BVB 2–1 PSG : Analyse de l’animation offensive du PSG

Organisé en 5-4-1 face au 3-4-3 du PSG, le BVB a globalement contrôlé l’animation offensive parisienne. Prévisibles et coupables d’un certain déchet technique, les hommes de Tuchel n’ont pas su profiter des espaces offerts par les Allemands.

BVB_PSG_022 (1)

Sauveur du PSG, Mbappe aura été globalement contenu par l’animation défensive du BVB

Paris vs bloc médian : La profondeur contrôlée par le BVB

Avec le ballon, Paris s’organisait en 3-4-3. Dans le style caractéristique de Tuchel, les Parisiens occupaient tous les couloirs verticaux du terrain, notamment les sacro-saints halfspaces, avec les ailiers intérieurs, les relayeurs et les centraux.

Sans le ballon, Dortmund s’organisait en 5-4-1. De fait, ce 5-4-1 vs 3-2-5 créaient une situation d’égalité numérique pour la défense du BVB face aux attaquants (3v3), alors que Paris construisait face au bloc médian/haut du BVB.

Les Allemands défendaient en zone, et c’est cette animation qui a conduit à leur efficacité. Lire la suite

Valence 4-1 Lille : Le 5-3-2 pris à défaut sur des détails

Battu 4-1 à Mestalla, le LOSC a pourtant réalisé une performance consistante. Organisés en 5-3-2, les Dogues ont bien géré la créativité des Valencians au cœur du jeu. En changeant leur fusil d’épaule, les Espagnols ont tout de même trouvé des solutions adaptées face à la défense à 5. Pour autant, 2 faits de jeu contraires ont fait basculer cette rencontre indécise.

B9721490968Z.1_20191105220438_000+GDVERIBCE.2-0

Le but d’Osymhen, récompensant le bon travail défensif des Lillois

5-3-2 efficace / Kondo et Parejo isolés

A l’initiative du jeu, et plus souvent propriétaires du ballon, les Valencians se sont heurtés à une bonne organisation défensive lilloise. Sur un modèle (5-3-2) proche de celui de Conte ou de Naggelsman (défense à 5 qui coulisse, animée en zone), les Nordistes ont sur contrôlé le jeu de position des Valencians, avec une bonne gestion de la largeur, et une attention très particulière portée à isoler le double pivot Kondogbia – Parejo. Lire la suite

Inter 1-2 Juve: Sarri adapts to Conte’s 3-5-2

Mauricio Sarri’s Juve were able to control the game against Inter, and comeback home with a precious win from Giuseppe Meazza, against Serie A leader. Juve’s offensive movements and organisation prevented Conte’s Inter from establishing their usual defensive and territorial control.

dyb intro

Dybala uses Bernardeschi’s run to score the opener

Juve prevents Inter from defensive overloads

Inter’s high press:

As it was the case versus Barcelona few days before, Inter were initiating their pressing in 3412. This defensive display allowed them to set high pressure (3v3) on Pjanic, De Ligt and Bonucci with Sensi and the attacking duo Lukaku – Lautaro.

Then, central midfielders Brozovic and Barrella were very agressive on Matuidi and Khedira, almost man-marking them.

Inter’s back3 were then theoretically without a spare-man Lire la suite

Inter 1-2 Juve : Sarri s’adapte au 3-5-2 de Conte

Face au 3-5-2 de Conte, la Juve a su contrôler le match pour ramener une victoire précieuse de Meazza face au leader de Serie A. L’organisation et les mouvements offensifs des Turinois ont empêché l’Inter d’asseoir sa maitrise défensive et territoriale.

dyb intro

Dybala profite de la course de Bernadeschi pour ouvre le score

La Juve empêche le 5-3-2 de créer des surnombres

Le pressing haut de l’Inter :

Comme c’était le cas à Barcelone, l’Inter entamait ses séquences de pressing en 3412. Cette organisation leur permettait de mettre sous pression (3v3) le trident de relance adverse grâce au trio Sensi – Lukaku – Lautaro.

Derrière, Brozovic et Barrella se voulaient très agressifs sur Matuidi et Khedira, quasiment en marquage individuel.

La défense à 3 se trouvaient alors en théorie sans couverture Lire la suite

Liverpool 5-2 AS Roma: Klopp had solutions, but Liverpool proved their weak point

  • Roma had territorial domination during the first 30’
  • Liverpool were able to exploit De Rossi and Strootman’s positioning on defensive transition
  • Klopp had offensive solutions against 5men defence
  • Di Francesco switched to 4141 for the last 30’ and Liverpool stepped back

Capture d_écran 2018-04-30 à 14.10.02

Salah and Firmino teared apart Roma’s back5

(0’ – 30’) Liverpool recovers low / Roma settles in opposite side

Against Roma’s 3412, Liverpool settled up defensively as usual:

  • Firmino would be central, cutting relation with defensive midfield
  • Salah and Mané would have to cut the relation between CBs and Wing backs
  • CMs Milner and Oxlade-Chamberlain were ready to press De Rossi and Strootman on the pass time
  • The backline was low and cautious against Dzeko aerial play

Lire la suite

Liverpool 5-2 AS Roma : Les solutions de Klopp

  • La Roma a dominé territorialement Liverpool pendant le premier tiers du match
  • Liverpool a su exploiter les failles du 3412 pour contre attaquer efficacement
  • Les Reds avaient des solutions pour attaquer face à la défense à 3
  • Le passage de la Roma au 4141 et l’entrée de Perotti ont rebattu les cartes en fin de match

950834338

Salah et Firmino ont fait exploser la Roma et sa défense à 3

(0′ – 30′) Liverpool récupère bas / la Roma s’installe dans le camp adverse

Face au 3412 romain, Liverpool s’est organisé selon son schéma de pressing habituel :

  • Firmino dans l’axe, chargé de couper les lignes de passes axiales
  • Salah et Mané chargés de couper les liens [central – latéral]
  • Les 8 [Milner – OX (puis Wyjnaldum)] prêts à sortir sur De Rossi – Strootman sur le temps de passe
  • Une défense relativement basse et prudente face aux déviations de Dzeko

Lire la suite