PSG 0-0 R. Madrid: Real in control

Despite missing 6 players from their regular XI, Real Madrid brought a confortable draw, and a clean sheet from Parc des Princes. Benitez’ men didn’t concede one clear chance to their opponents, thanks to an efficient defensive game plan: A huge pressure in opposite side, but a calculated risk, pushing on some special PSG’s offensive limits.

Tough night for Ibra, locked by Varane and Ramos

Tough night for Ibra, locked by Varane and Ramos

Madrid’s press: a high and (laterally) compact bloc

Madridistas created one of the biggest chances of the game, after only 2 minutes. An intense pressing sequence, ended by a vertical attack, witch allowed reading Rafa’s plan in PSG’s side. Lire la suite

Publicités

PSG 0-0 R. Madrid : Le Real en contrôle

Malgré un XI décimé par l’absence de 6 titulaires, le Real Madrid a ramené sans encombre un point et une clean sheet du Parc. Les hommes de Rafa Benítez n’ont pas concédé une seule occasion franche au club parisien, grâce à un plan défensif parfaitement exécuté : Un gros pressing dans le camp adverse, mais un risque calculé en appuyant sur certaines limites offensives du PSG.

Soirée compliquée pour Ibra, verrouillé par Varane et Ramos

Soirée compliquée pour Ibra, verrouillé par Varane et Ramos

Le pressing du Real : un bloc haut et compact latéralement

Dès la troisième minute, les merengue se sont créés une des plus belles occasions de la partie. Une séquence de pressing intense – conclue par une attaque verticale – qui permettait de lire le plan de Benítez dans le camp du PSG. Lire la suite

Saint-Etienne 1-4 Nice : L’ambitieux losange niçois

Sensation offensive du début de saison, le GYM de Claude Puel régale en 4-3-1-2. Une jeunesse talentueuse qui s’exprime dans une recette latine qui commence sérieusement à prendre, avec 13 buts en 3 matchs, et la meilleure attaque du championnat. Sortis des méandres de BeIn Max, les Niçois étaient sur Canal dimanche soir. L’occasion de détailler leur ambitieux plan de jeu.

Une jeunesse dorée, encadrée par des cracks vintage en état de grâce, la hype #OGCN2016 n’est pas galvaudée

Une jeunesse dorée, encadrée par des cracks vintage en état de grâce, la hype #OGCN2016 n’est pas galvaudée

4-3(1-2) : Relance Barça

Organisé autour du trident Mendy – Seri – Koziello le Gym se distingue cette année par un football de possession, basé sur le jeu court et la qualité technique de son cœur du jeu. 22 ans et 1m67 de moyenne pour les 3 organisateurs niçois, autour desquels les triangles se dessinent, permettant au ballon de circuler sur la largeur. Lire la suite

Monaco 0-3 PSG : la préparation déforme la zone mixte

Entre deux équipes à la personnalité opposée, le visage du match était plutôt prévisible : 4-3-3 contre 4-2-3-1 ; possession et jeu placé, contre attaque rapide et contre-attaque. Avec la longue préparation qui le caractérise, le PSG a pris son temps pour créer le danger face au bloc monégasque, en utilisant les bons ingrédients pour le déformer.

Cavani et Matuidi, buteur et passeur sur l'ouverture du score

Cavani et Matuidi, buteur et passeur sur l’ouverture du score

La zone mixte mise à mal par le mouvement… 

Défensivement, le système de Monaco est à mi-chemin entre le marquage individuel et la zone (zone mixte). S’il est impossible de voir le bloc monégasque être aussi « déformé » par les mouvements adverses que celui d’un Bielsa par exemple, la première logique défensive de l’ASM est quand même celle du marquage. Lire la suite

Analyse du Chili de Sampaoli : la taille au centre de tout

Qualifiée in-extremis pour les demi-finales de la Copa América qu’elle organise, la Roja est toujours en vie après un match fermé et tendu face à l’Uruguay, marqué par le rouge polémique de Cavani. Après 4 sorties et plusieurs ajustements, analyse du style, des forces et des limites de l’équipe de Jorge Sampaoli.

Jorge Valdivia rayonne dans le 4-3-1-2 de Sampaoli

Jorge Valdivia rayonne dans le 4-3-1-2 de Sampaoli

Porté par une génération qui est surement la meilleure de son Histoire, le football Chilien vit un moment unique. Un an après la douloureuse élimination face au Brésil, après avoir triomphé de l’Espagne dans le groupe de la mort, les Chiliens ont l’occasion d’ajouter une première ligne à un palmarès vierge. Lire la suite

Bayern – Barça : dans le dos de Busquets, l’espoir

Battus 3-0 à l’aller, les Bavarois sont dos au mur et condamnés à un match parfait pour créer un miracle. Leurs espoirs sont minces, mais les performances accomplies cette année en terme de pressing – comme certains points faibles montrés par le Barça à l’aller – leurs permettent d’exister.

Exploiter l'espace entre Busquets et ses centraux : l'espoir du Bayern ce soir

Exploiter l’espace entre Busquets et ses centraux : l’espoir du Bayern ce soir

Presser comme face à Porto, éviter le 3 contre 3

Fait inédit cette année, le Bayern a entamé le match aller en 3-4-1-2. Au delà de la valeur « numérique » de ce schéma, c’est surtout dans ses objectifs défensifs qu’il était particulièrement audacieux, ou suicidaire, selon le point de vue. Lire la suite

Du 4-2-4 au 2-3-5 : Le Bayern explose Porto

Après un match aller plombé par une entame totalement ratée, les Bavarois ont violement remis les pendules à l’heure au retour. Incapable de faire le nombre face à la défense portugaise à l’aller, Guardiola a quasiment aligné 5 attaquants pour faire voler en éclat l’équipe de Lopetegui en une mi-temps.

Thiago Alcantara plonge entre Maicon et Casemiro, et déclenche l'avalanche de buts bavaroise

Thiago Alcantara plonge entre Maicon et Casemiro, et déclenche l’avalanche de buts bavaroise

Pressing : le 433 persécuté 

Face au 433 de Porto, le Bayern a pressé avec beaucoup plus d’agressivité et d’ambition offensive qu’au match aller. Dès que le ballon était perdu par les Bavarois, le Bayern s’organisait dans un 4231 calqué sur le 433 de Porto, ne laissant aucun répit au porteur du ballon. Lire la suite

Porto 3-1 Bayern : Ce que Porto a mieux fait

Pris à la gorge dès l’entame, le Bayern a vite étouffé face au pressing agressif du FC Porto de Julen Lopetegui. Au delà de la terrible faillite de Dante et Boateng, ce surprenant Porto – Bayern était l’affrontement de deux coachs prônant le même football. Même face au Bayern, Porto a joué. Et a mieux joué.

Quaresma charge Dante et dégaine sa spéciale, scellant une entame catastrophique pour le Bayern

Quaresma dégaine sa spéciale, scellant une entame catastrophique pour le Bayern

A des niveaux différents, Pep Guardiola et Julen Lopetegui ont chacun participé au rayonnement du football espagnol ces dernières années. Le premier, par le triomphe qu’on connaît avec le Barça ; et le second en menant la génération Alcantara au titre continental u21 en 2013 Lire la suite

Juventus 1-0 Monaco : Un bus presque parfait

Après une performance collective de haut-vol, Monaco a finalement cédé sur penalty face à la Juve. En évoluant dans le registre très défensif qu’on leur connaît dans les grands matchs, les Monégasques auraient pu aller chercher un exploit sur l’une des quelques situations qu’ils se sont créés en contre-attaque.

Aymen Adbennour gigantesque au duel tout au long de la partie, n’aura pas suffi

Aymen Adbennour, gigantesque au duel tout au long de la partie, n’aura pas suffi

Bloquer Pirlo, fermer les côtés, et supprimer la profondeur

C’était prévisible, ce Juventus – Monaco a longtemps ressemblé à une configuration classique d’attaque – défense Lire la suite

OM 2-3 PSG : 3 faits tactiques du Classico

Dans un Vélodrome surchauffé, Paris a sûrement écarté l’OM de la course au titre. Une partie à l’image de l’OM de Bielsa : généreux offensivement, mais puni par la faiblesse de son arrière garde et de sa transition défensive, dans un système d’attaque indissociable de la prise de risque.

Ni Morel ni Fanni n'arrivent à contenir Zlatan et Matuidi, et l'OM craque sur coup-franc

Ni Morel ni Fanni n’arrivent à contenir Zlatan et Matuidi, et l’OM craque sur coup-franc

  1. Motta – Verratti : marquages et démarquages

C’était déjà un fait tactique du match aller : La victoire de la relance parisienne sur le pressing marseillais. Ça a été dit et re-dit : Bielsa base son système sur une individuelle stricte Lire la suite