Archives de Catégorie: Serie A

Inter 1-2 Juve: Sarri adapts to Conte’s 3-5-2

Mauricio Sarri’s Juve were able to control the game against Inter, and comeback home with a precious win from Giuseppe Meazza, against Serie A leader. Juve’s offensive movements and organisation prevented Conte’s Inter from establishing their usual defensive and territorial control.

dyb intro

Dybala uses Bernardeschi’s run to score the opener

Juve prevents Inter from defensive overloads

Inter’s high press:

As it was the case versus Barcelona few days before, Inter were initiating their pressing in 3412. This defensive display allowed them to set high pressure (3v3) on Pjanic, De Ligt and Bonucci with Sensi and the attacking duo Lukaku – Lautaro.

Then, central midfielders Brozovic and Barrella were very agressive on Matuidi and Khedira, almost man-marking them.

Inter’s back3 were then theoretically without a spare-man Lire la suite

Inter 1-2 Juve : Sarri s’adapte au 3-5-2 de Conte

Face au 3-5-2 de Conte, la Juve a su contrôler le match pour ramener une victoire précieuse de Meazza face au leader de Serie A. L’organisation et les mouvements offensifs des Turinois ont empêché l’Inter d’asseoir sa maitrise défensive et territoriale.

dyb intro

Dybala profite de la course de Bernadeschi pour ouvre le score

La Juve empêche le 5-3-2 de créer des surnombres

Le pressing haut de l’Inter :

Comme c’était le cas à Barcelone, l’Inter entamait ses séquences de pressing en 3412. Cette organisation leur permettait de mettre sous pression (3v3) le trident de relance adverse grâce au trio Sensi – Lukaku – Lautaro.

Derrière, Brozovic et Barrella se voulaient très agressifs sur Matuidi et Khedira, quasiment en marquage individuel.

La défense à 3 se trouvaient alors en théorie sans couverture Lire la suite

Liverpool 5-2 AS Roma : Les solutions de Klopp

  • La Roma a dominé territorialement Liverpool pendant le premier tiers du match
  • Liverpool a su exploiter les failles du 3412 pour contre attaquer efficacement
  • Les Reds avaient des solutions pour attaquer face à la défense à 3
  • Le passage de la Roma au 4141 et l’entrée de Perotti ont rebattu les cartes en fin de match
950834338

Salah et Firmino ont fait exploser la Roma et sa défense à 3

(0′ – 30′) Liverpool récupère bas / la Roma s’installe dans le camp adverse

Face au 3412 romain, Liverpool s’est organisé selon son schéma de pressing habituel :

  • Firmino dans l’axe, chargé de couper les lignes de passes axiales
  • Salah et Mané chargés de couper les liens [central – latéral]
  • Les 8 [Milner – OX (puis Wyjnaldum)] prêts à sortir sur De Rossi – Strootman sur le temps de passe
  • Une défense relativement basse et prudente face aux déviations de Dzeko

Lire la suite

Juve 3-0 Roma : Possession stérile et manque d’audace offensive : la Roma touche ses limites à Turin

Grâce à une grande maitrise tactique, la Juve a fait exploser la Roma dimanche soir dans le choc de la 18e journée de Serie A. En dépit d’une possession largement supérieure à celle de leurs adversaires, les Romains n’ont jamais été en mesure d’inquiéter la Vieille Dame, pénalisés par la faiblesse de leur pressing. L’équipe de Conte fonce vers son 3e Scudetto.

Arturo Vidal, buteur sur l’ouverture du score

Arturo Vidal, buteur sur l’ouverture du score

Le manque d’audace de la Roma

Si les Romains ont possédé le ballon dans les grandes largeurs, à aucun moment ils n’ont mérité de gagner le match. Face à cette Juve ultra-compacte et regroupée, ils ont terriblement manqué de pénétration et n’ont pu produire leurs échanges que dans les deux premiers tiers du terrain. Jamais ils n’ont été en mesure de déstabiliser la Juve en combinant dans le dernier tiers en prenant le parti définitif d’asphyxier la Vieille Dame. Les Romains ont souvent stationné dans le camp de la Juve, mais ils n’en ont jamais vraiment fait le siège en occupant vraiment en nombre, ou en osant (pouvant) combiner très haut. Une fois arrivé dans les 30 derniers mètres, leurs échanges étaient précipités, et toutes les passes étaient faites vers l’avant. Lire la suite

Roma – Napoli : l’humilité au service de l’efficacité

« Nous devons rester humbles ». Malgré son bilan parfait sur le plan comptable, Rudi Garcia garde la tête froide. Vendredi soir, sa Roma a encore pris trois points, face à l’un de ses concurrents majeurs : le Napoli de Rafa Benitez. Grace à un jeu varié et une gestion lucide de leurs temps faibles, les Romains passent avec succès cette nouvelle étape de montagne, après avoir fessé l’Inter 3-0 à San Siro. Retour sur ce premier duel au sommet entre les deux coachs étrangers du moment en Serie A.

rudy_garcia-640x320

8 victoires en 8 matchs pour l’entraineur français de la Roma.

433 contre 4231 et déchet napolitain

L’entame de la partie laisse croire à une opposition classique et logique entre Garcia le faux-Français à l’espagnole et Benitez le faux-Espagnol à l’italienne : un 433 de possession et d’occupation face à un 4231 d’attaque rapide. Lire la suite