Archives de Tag: tactical analysis

Liverpool 5-2 AS Roma: Klopp had solutions, but Liverpool proved their weak point

  • Roma had territorial domination during the first 30’
  • Liverpool were able to exploit De Rossi and Strootman’s positioning on defensive transition
  • Klopp had offensive solutions against 5men defence
  • Di Francesco switched to 4141 for the last 30’ and Liverpool stepped back
Capture d_écran 2018-04-30 à 14.10.02

Salah and Firmino teared apart Roma’s back5

(0’ – 30’) Liverpool recovers low / Roma settles in opposite side

Against Roma’s 3412, Liverpool settled up defensively as usual:

  • Firmino would be central, cutting relation with defensive midfield
  • Salah and Mané would have to cut the relation between CBs and Wing backs
  • CMs Milner and Oxlade-Chamberlain were ready to press De Rossi and Strootman on the pass time
  • The backline was low and cautious against Dzeko aerial play

Lire la suite

Publicités

Analyse du RB Leipzig : Contrer contre le contre

  • L’équipe d’Hasenhütl joue un football totalement atypique, ultra-vertical
  • Les phases de transition sont au cœur de leur plan de jeu
  • L’équipe défend pour bien contre-attaquer…
  • … Et attaque pour ne pas se faire contrer
DWHGiloWsAAPpyb

Timo Werner, leader offensif d’une équipe explosive

S’il n’est pas rare de voir Hasenhütl adapter son schéma selon les circonstances (433/3412), son système préférentiel reste le 442 classique. Schéma qui devrait être reconduit face à l’OM.

Un système conçu pour défendre en zone, et bien contre-attaquer.

Au delà de cette approche minimaliste, le technicien autrichien a développé un modèle de jeu totalement atypique et très contrariant pour l’adversaire. Lire la suite

OM 2-3 OL : Analyse des points faibles défensifs de l’OM

Battu au Velodrome par Lyon, l’OM a payé sa faiblesse face au jeu placé de l’adversaire. Incapable d’empêcher les Lyonnais d’avancer sur le terrain, les Marseillais ont confirmé les limites qui les empêchent de battre les gros jusqu’à présent.

5aaef3d65580f

Adil Rami jouant les pompiers de service après un ballon perdu dans l’axe

Face au jeu de position : un bloc passif et une défense basse

En phase défensive face à l’OL, les Marseillais ont montré des limites, plus ou moins corrélées, sur toutes les lignes de leur bloc.

La première (Germain – Payet) de ce 4-4-2 était assez passive sans le ballon. Il n’y avait pas spécialement de plan pour empêcher Tousart, Marcelo et Morel de profiter du 3 contre 2 naturellement créé par le 4-3-3 lyonnais, pour trouver un homme libre, et ainsi facilement sortir le ballon. Lire la suite

Real Madrid – PSG: An analysis of Madrid defensive animation

Real Madrid is full of doubts, as they face offensive powerhouse PSG. With the BBC back, Isco and the 442 seem to be putted aside by Zidane, and French coach should rather go 4-1-4-1. Madrid’s defensive balance has often been precarious in this organisation.

Ramos

Ramos’ joy, as he qualifies Madrid in Napoli after a difficult night for Los Blancos

Double crown European Champions Real Madrid has often at the edge, on the way to this historical achievement. In Naples, when Mertens hit the post at 2-3 aggregate. In Munich when Vidal sends his penalty in the stars, as the score was 1-0 in the first half of the first tie. Even in the 2016 final, Madrid didn’t resist Atletico’s positional play, as they conceded a penalty by Pepe, then a goal by Carrasco on open play.

It’s Madrid’s DNA: With so much creative talent on the pitch, defensive balance is often precarious. Lire la suite

Real – PSG : Analyse de l’animation défensive du Real

Opposé à un Real en plein doute, Paris fait peur en Espagne. Alors que la BBC est de retour, Isco et le 4-4-2 semblent mis de côté par Zidane, qui devrait privilégier le 4-1-4-1. Analyse de l’animation défensive du Real – souvent sur un fil dans ce système.

Ramos

La joie de Ramos, qui délivre le Real à Naples, lors de la campagne 2017

Double Champion d’Europe, le Real a parfois frôlé le précipice sur la route qui l’a mené à ce back-2-back historique. A Naples – quand Mertens touche le poteau à 2-3 sur l’ensemble de 2 matchs. A Munich, quand Arturo Vidal envoie dans les étoiles un penalty qui aurait conclu le premier quart du match sur un score de 2 à 0. Même lors de la finale 2016, le Real avait cédé face au jeu de position de l’Atlético, concédant par Pepe le penalty raté de Griezmann, avant de craquer sur attaque placée.

C’est dans l’ADN du Real : avec autant de talents sur la pelouse, l’équilibre est souvent précaire, et les centraux toujours sur un fil. Lire la suite

Bayern 5-1 Arsenal : le 2-3-5 de Guardiola

Après avoir rapidement pris la mesure de Wolfsburg dans la même formule, le Bayern a fait exploser Arsenal 5-1 à Munich. Comme Porto l’an dernier, les Londoniens – malgré un repli solidaire et massif – ont cédé face à un système ultra-offensif, qui – au moment de la finition – confronte leur défense à la gestion de 5 attaquants.

Joueur total par excellence, Alaba fait parler sa polyvalence dans ce système atypique

Joueur total par excellence, Alaba fait parler sa polyvalence dans ce système atypique

Relance en 4-2-3-1 : le double pivot et les angles de Thiago

Au moment de la première passe, le Bayern ne se positionne pas encore avec 5 attaquants. Son schéma ressemble à un 4-2-3-1/4-2-4, et Lahm et Alaba sont bien des latéraux, avec un rôle classique : étirer le bloc adverse, tout comme le font les centraux Boateng et Javi Martinez. C’est ensuite que la méthode offensive devient plus spéciale. Lire la suite

PSG 0-0 R. Madrid: Real in control

Despite missing 6 players from their regular XI, Real Madrid brought a confortable draw, and a clean sheet from Parc des Princes. Benitez’ men didn’t concede one clear chance to their opponents, thanks to an efficient defensive game plan: A huge pressure in opposite side, but a calculated risk, pushing on some special PSG’s offensive limits.

Tough night for Ibra, locked by Varane and Ramos

Tough night for Ibra, locked by Varane and Ramos

Madrid’s press: a high and (laterally) compact bloc

Madridistas created one of the biggest chances of the game, after only 2 minutes. An intense pressing sequence, ended by a vertical attack, witch allowed reading Rafa’s plan in PSG’s side. Lire la suite

PSG 0-0 R. Madrid : Le Real en contrôle

Malgré un XI décimé par l’absence de 6 titulaires, le Real Madrid a ramené sans encombre un point et une clean sheet du Parc. Les hommes de Rafa Benítez n’ont pas concédé une seule occasion franche au club parisien, grâce à un plan défensif parfaitement exécuté : Un gros pressing dans le camp adverse, mais un risque calculé en appuyant sur certaines limites offensives du PSG.

Soirée compliquée pour Ibra, verrouillé par Varane et Ramos

Soirée compliquée pour Ibra, verrouillé par Varane et Ramos

Le pressing du Real : un bloc haut et compact latéralement

Dès la troisième minute, les merengue se sont créés une des plus belles occasions de la partie. Une séquence de pressing intense – conclue par une attaque verticale – qui permettait de lire le plan de Benítez dans le camp du PSG. Lire la suite

Porto 3-1 Bayern : Ce que Porto a mieux fait

Pris à la gorge dès l’entame, le Bayern a vite étouffé face au pressing agressif du FC Porto de Julen Lopetegui. Au delà de la terrible faillite de Dante et Boateng, ce surprenant Porto – Bayern était l’affrontement de deux coachs prônant le même football. Même face au Bayern, Porto a joué. Et a mieux joué.

Quaresma charge Dante et dégaine sa spéciale, scellant une entame catastrophique pour le Bayern

Quaresma dégaine sa spéciale, scellant une entame catastrophique pour le Bayern

A des niveaux différents, Pep Guardiola et Julen Lopetegui ont chacun participé au rayonnement du football espagnol ces dernières années. Le premier, par le triomphe qu’on connaît avec le Barça ; et le second en menant la génération Alcantara au titre continental u21 en 2013 Lire la suite

Juventus 1-0 Monaco : Un bus presque parfait

Après une performance collective de haut-vol, Monaco a finalement cédé sur penalty face à la Juve. En évoluant dans le registre très défensif qu’on leur connaît dans les grands matchs, les Monégasques auraient pu aller chercher un exploit sur l’une des quelques situations qu’ils se sont créés en contre-attaque.

Aymen Adbennour gigantesque au duel tout au long de la partie, n’aura pas suffi

Aymen Adbennour, gigantesque au duel tout au long de la partie, n’aura pas suffi

Bloquer Pirlo, fermer les côtés, et supprimer la profondeur

C’était prévisible, ce Juventus – Monaco a longtemps ressemblé à une configuration classique d’attaque – défense Lire la suite