Archives de Catégorie: Liga

Real Madrid – PSG: An analysis of Madrid defensive animation

Real Madrid is full of doubts, as they face offensive powerhouse PSG. With the BBC back, Isco and the 442 seem to be putted aside by Zidane, and French coach should rather go 4-1-4-1. Madrid’s defensive balance has often been precarious in this organisation.

Ramos

Ramos’ joy, as he qualifies Madrid in Napoli after a difficult night for Los Blancos

Double crown European Champions Real Madrid has often at the edge, on the way to this historical achievement. In Naples, when Mertens hit the post at 2-3 aggregate. In Munich when Vidal sends his penalty in the stars, as the score was 1-0 in the first half of the first tie. Even in the 2016 final, Madrid didn’t resist Atletico’s positional play, as they conceded a penalty by Pepe, then a goal by Carrasco on open play.

It’s Madrid’s DNA: With so much creative talent on the pitch, defensive balance is often precarious. Lire la suite

Publicités

Real – PSG : Analyse de l’animation défensive du Real

Opposé à un Real en plein doute, Paris fait peur en Espagne. Alors que la BBC est de retour, Isco et le 4-4-2 semblent mis de côté par Zidane, qui devrait privilégier le 4-1-4-1. Analyse de l’animation défensive du Real – souvent sur un fil dans ce système.

Ramos

La joie de Ramos, qui délivre le Real à Naples, lors de la campagne 2017

Double Champion d’Europe, le Real a parfois frôlé le précipice sur la route qui l’a mené à ce back-2-back historique. A Naples – quand Mertens touche le poteau à 2-3 sur l’ensemble de 2 matchs. A Munich, quand Arturo Vidal envoie dans les étoiles un penalty qui aurait conclu le premier quart du match sur un score de 2 à 0. Même lors de la finale 2016, le Real avait cédé face au jeu de position de l’Atlético, concédant par Pepe le penalty raté de Griezmann, avant de craquer sur attaque placée.

C’est dans l’ADN du Real : avec autant de talents sur la pelouse, l’équilibre est souvent précaire, et les centraux toujours sur un fil. Lire la suite

Real Madrid 0-3 Barcelone : Valverde montre le chemin aux Parisiens

Le Clasico diurne de samedi dernier fut riche en enseignements pour le PSG. Agressif défensivement, le Real s’est heurté à un mur au moment d’attaquer, avant d’être puni en contre. Sur le plan défensif, Valverde a fait ce qu’il fallait, montrant la voie aux Parisiens face au jeu de position vertical du Real.

B9714226103Z.1_20171223132717_000+GVOAD25KH.2-0

Impeccables dans leur placement, Vermaelen et Pique ont su contrôler la profondeur face à la verticalité du Real

Le pressing haut du Real

Fait marquant de la première mi-temps : le Real est allé chercher le Barça très haut dans son camp. Pour empêcher les Catalans d’imposer leur loi dans le camp madrilène, Zidane a déployé un pressing « total » sur le 4-4-2 de Valverde.

Partout sur le terrain, les Madrilènes chargeaient les Catalans en 1 contre 1. Le Real se trouvait ainsi quasiment à 3 contre 3 derrière avec Paulinho – Suarez – Messi face au trident Ramos – Varane – Casemiro. Rapidement, le gardien du Barça Ter Stegen fut le seul homme libre sur la sortie de balle, et le jeu long sa seule option, dans une configuration qui rappelait celle du Barça – Bayern de 2015. Lire la suite

Barcelone 2 – 2 La Corogne : Le Depor en contrôle grâce à son losange

Auteur d’un match nul mérité au Camp Nou samedi dernier, le Deportivo la Corogne a posé de gros soucis au Barça en 4-4-2 losange, grâce à une animation défensive efficace et intelligente. Avant d’ouvrir le score sur coup-franc par Messi en fin de première mi-temps, le Barça – privé de Neymar – était sans réponse face au pressing et au repli bien pensé des hommes de Victor Sanchez del Amo. Analyse d’un plan de jeu qui a fonctionné.

Suarez frustré face aux lignes serrées du Depor

Suarez frustré face aux lignes serrées du Depor

Contrôle en 4-3-1-2 :

Devant, les attaquants Jonathan Rodriguez et Lucas Perez ainsi que le numéro 10 Fajr devaient gérer les 4 défenseurs et Busquets. Ils s’organisaient comme suit, selon le côté du ballon : Lire la suite

Real Sociedad 4-2 Real Madrid : Ancelotti doit (re)trouver l’équilibre

Sans cohérence collective et (donc) sans solidité défensive, le Real a explosé à Anoeta, juste avant la trêve internationale. Comment le Real a-t-il pu ainsi chuter et quelles solutions pour Carlo Ancelotti avant de défier l’Atlético, dans un match déjà important ?

Carlo Ancelotti. Entrain de mimer l'écart entre ses lignes ?

Carlo Ancelotti.

Comme souvent au Real, cet été, Florentino a fait des folies. Le « président-supporter » de la Maison Blanche s’est offert deux sensations de la Coupe du Monde et a laissé partir deux pièces maîtresse du double-système de la saison passé. Lire la suite

Real Madrid 4-1 Atlético Madrid : La Decima au finish

L’Atléti a craqué dans les arrêts de jeu et le Real a conquis sa dixième Ligue des Champions à Lisbonne. Neutralisé en première mi-temps, Madrid est revenu après les entrées de Marcelo et Isco et le repositionnement de Modric. Epuisée, l’équipe de Diego Simeone a peut-être payé l’énorme dépense d’énergie inhérente à son plan de jeu.

Real Madrid v Atletico de Madrid - UEFA Champions League Final

La joie du Real Madrid, champion d’Europe 12 ans après.

Des fautes, des longs ballons, des coups, du repli et deux buts sur corner. Cette finale 100% Madrilène n’a pas vraiment la consacré le football espagnol dans sa dimension la plus esthétique. Lire la suite

Barcelone 1-1 Atl. Madrid : L’Atlético champion d’Espagne

L’Atlético n’a pas raté son rendez-vous avec l’Histoire. Solide dans ses temps faibles et conquérante dans ses temps forts, elle est allée chercher au Camp Nou son titre de champion d’Espagne. Seule une victoire du Barça pouvait ramener le trophée en Catalogne, et l’Atléti n’a pas perdu.

Diego Godin, buteur décisif sur l’égalisation

Diego Godin, buteur décisif sur l’égalisation

Le sixième affrontement de la saison entre les deux équipes aura accouché d’un 5e match nul, permettant à l’Atléti de remporter son 10eme titre de Champion d’Espagne. Le premier à échapper aux deux mastodontes depuis 10 ans. Lire la suite

Barcelone 1-2 Real Madrid : 442 à plat et contre-attaques éclaires offrent la Coupe à Madrid

Après l’élimination en Ligue des Champions, le Barça de Tata Martino a perdu un nouveau trophée : La Coupe du Roi, abandonné au Real Madrid de Carlo Ancelotti. En défendant dans un 442 très basique, l’entraîneur italien a parfaitement utilisé les qualités naturelles de contre-attaque de son équipe. Gareth Bale a brillé et offert la victoire au Real sur un rush exceptionnel.

Gareth Bale, sprinteur dévastateur et buteur décisif.

Gareth Bale, sprinteur dévastateur et buteur décisif.

La principale question tactique de l’avant-match était l’organisation du Real. Comment faire pour ne pas revivre le cauchemar défensif du dernier Clasico ? Et bien sur comment jouer sans Cristiano Ronaldo ? A la première question, Ancelotti a apporté la réponse la plus prévisible, et posé le 442 de contre-attaque qui lui avait permis de briller l’an dernier en Ligue des Champions avec Paris. Contre ce même Barça, et dans ce cette même enceinte de Mestalla, face à Valence. Lire la suite

Real Madrid 3-4 Barcelone : Le pressing haut de Carlo, ouvre la porte à Léo

Au terme d’un match débridé, le Barça a totalement relancé la Liga en s’imposant au Bernabeu. Profitant de l’espace créé entre les lignes par un pressing madrilène infructueux, Messi s’est régalé dans la position de faux 9 qui a fait sa légende sous Guardiola. S’il a confirmé ses lacunes défensives, le Barça a montré qu’il était toujours au niveau dans l’utilisation du ballon. Le match a basculé à l’heure de jeu avec l’expulsion de Ramos.

Bras d’honneur.

Bras d’honneur.

Que serait le football sans la loi 12 ? Plus particulièrement sans l’alinéa qui stipule que l’anéantissement d’une occasion de but manifeste doit être puni d’un carton rouge ? Sur le plan de la stratégie et de l’anticipation tactique, il serait privé de ce qui fait son essence, voire même sa supériorité intellectuelle sur les autres sports collectifs.

Lire la suite

Real Sociedad 3-1 Barcelone : contradictions et faiblesses défensives du Barça de Martino

Battu pour la deuxième fois en quatre journées de Liga, sur la pelouse de la Real Sociedad, le Barça a fait étalage de ses lacunes, et a fait preuve d’une inquiétante perméabilité. Indisciplinés sans le ballon et battus dans les airs, les Catalans ont failli défensivement. Collectivement et individuellement.

piquedecu

Gerard Pique, en difficulté dans le duel aérien, samedi face aux Basques

Après son succès mardi face à City, le Barça se présentait à Aoneta pour y défier la séduisante Real Sociedad, 5e de Liga. Adepte du turnover, Martino conservait son dispositif habituel en y opérant quelques changements. Derrière, Montoya et Adriano remplacent Alba et Alves, Bartra remplace Mascherano et au milieu, Song prend place en 6, alors que Busquets évoluait en 8. A gauche, Neymar remplace Cesc, alors que Pedro débute à droite, à la place d’Alexis. Lire la suite