Archives de Tag: Cavani

PSG 1-2 Real Madrid : Masterclass défensif de Ramos et Varane

  • Paris a créé une supériorité numérique sur sa relance grâce à Verratti et Motta
  • Paris a créé plusieurs situations d’égalité numérique face aux défenseurs madrilènes
  • Varane et Ramos ont contenu Cavani et Mbappe athlétiquement et techniquement
  • Les défenseurs du Real ont parfaitement géré les situations de déséquilibre
PSG-vs-real-Madrid

Cavani capturé par la charnière Ramos – Varane

Le milieu tournant du PSG / Verratti – Motta face au jeu

Au moment de sortir le ballon, Paris opère avec un milieu « tournant » : Entre Rabiot, Motta et Verratti, 2 joueurs se trouvent plus bas pour créer un surnombre absolu face au pressing adverse (4 joueurs : 2 stoppeurs + 2 milieu décrocheurs).

Le 3e milieu se glisse – en théorie – un cran plus haut, pour être servi dans le dos d’un éventuel cœur du jeu à 2, aspiré par cette sortie de balle. Lire la suite

Publicités

Paris 4-0 Lyon : Blanc passe en 442 et Paris dynamite l’OL

Bloqué en début de match par la défense à 5 de l’OL, Paris a repris le contrôle en passant en 442 à la demi-heure de jeu. Lucas a joué à droite et Pastore à gauche, comme c’était le cas l’an dernier. Cette réorganisation a permis au PSG d’écarteler l’OL en largeur et de le suriner en profondeur, notamment grâce à un récital de Verratti et à la position axiale de Cavani. Car si Paris a marqué tous ses buts sur coups de pieds arrêtés, c’est bien dans le jeu qu’il a fait la différence. 

Cava et Ibra, associés en attaque

Cava et Ibra, associés en attaque

Début de match : 433 < 532

L’OL arrive au Parc en 532, avec le même plan qu’il y a un an. Comme souvent cette année, Paris a travaillé l’Olympiakos en largeur mercredi, Van der Wiel et Maxwell prenant une part prépondérante dans le 352 de Blanc en phase offensive. Dans cette configuration, les latéraux sont les premiers visés par les premier relanceurs. Garde l’a bien compris et place Bedimo sur Van der Wiel et Miguel Lopes sur Maxwell. Lire la suite