Archives de Tag: manchester united

Trahi par sa faiblesse défensive, MU explose face à Chelsea

Battu pour la septième fois de la saison à Stamford Bridge, United est en plein doute. Face au Chelsea de José Mourinho, les Red Devils ont montré tous les symptômes d’une équipe malade : inefficaces offensivement, mal organisés collectivement, et très faibles défensivement. Malgré une bonne entame et une possession supérieure, les hommes de Moyes ont explosé face à la percussion de Chelsea, trahis par leurs faiblesses défensives.

feintedecorpshazard

Vidic dans le mal face aux feintes de corps d’Hazard

Pour ce crunch, Mourinho aligne  son équipe type, à l’exception de David Luiz qui prend place au milieu à la place de Lampard. Devant, Eto’o est préféré à Torres. En face, Moyes (qui a déjà utilisé 26 joueurs cette année) est contraint à l’innovation par les absences combinées de Rooney et Van Persie. L’Ecossais aligne en attaque un duo inédit Januzaj – Welbeck. Sinon, c’est à peu près du classique. Rafael est préféré à Smalling à droite et Ashley Young occupe le poste de milieu gauche.

Malgré ces absences, les Red Devils entament bien dans le match. Lire la suite

Leverkusen 0-5 Man. United : triomphe du 4411 de Moyes, compact et explosif

Opposé à Leverkusen dans ce qui ressemblait fort à la finale du groupe A (le vainqueur était qualifié), United a fait exploser le dauphin de Bundesliga chez lui, en lui infligeant une humiliante manita. En pratiquant un football séduisant grâce à une animation dynamique, Manchester a confirmé son regain de forme après un début de saison calamiteux, portant son invincibilité à 11 matchs.

Stok-ma.

Antonio Valencia. Costaud.

Deux absences à déplorer côté United : Vidic et Van Persie. Pour la première fois de la saison, Moyes aligne Kagawa derrière Rooney. Valencia, à droite et Nani, à gauche, complètent l’animation offensive. Dans le cœur du jeu : duo trans-générationnel Ryan Giggs – Phil Jones. Côté allemand, un absent de poids : Sidney Sam. Hyppia propose un 433 assez offensif, à l’image du numéro 10 porté par le milieu de terrain espoir allemand Emre Can, qui évolue arrière gauche. Pas forcément l’idée du siècle. Lire la suite